Bienvenue sur mon site de naturopathie
Tout ce qui est dans le cosmos est dans l'Homme et tout ce qui est dans l'Homme est dans son œil.

Consultations et Réalisations

Pourquoi ai-je choisi l'iridologie comme moyen d'anamnèse ?

Soignons-nous à l'Oeil !
L'IRIDOLOGIE, aussi appelée "IRIDO-DIAGNOSTIC", consiste à examiner l'iris, c'est-à-dire la partie colorée de l'œil. Cette zone circulaire de l'œil qui porte la pupille, peut être marron, bleue, verte ou grise selon les imprégnations et les origines génétiques. Il est important de savoir que la couleur de l'iris donne au praticien l'indication du terrain. On n'est pas exposé aux mêmes maladies en fonction que nos yeux sont bleus ou marrons.
L'examen iridologique permet de manière totalement indolore et sans conséquences, de visiter l'intérieur de l'organisme avec beaucoup de rigueur et de précision. 
L'iridographie permet d'orienter le praticien sur l'origine de la maladie. Lors d'un dérèglement de la santé il est possible grâce aux informations livrées par l'œil, d'intervenir directement, soit d'aiguiller le patient vers un spécialiste.
Il est aussi aisé de reconnaître les situations passées qui ont peut-être laissé des traces dans l'organisme. Les perturbations prévisibles pour l'avenir et que l'iris met en évidence, inclinent naturellement l'iridologue à les prévenir et si nécessaire à les soigner.

L’INDEX GLYCÉMIQUE

Connaître l’index glycémique d’un aliment avant de le manger, c’est prendre soin de sa santé et ainsi éviter le surpoids, les problèmes digestifs, le risque de diabète et cardio-vasculaire. Le sucre s’accumule dans le corps sous forme de graisse et modifie la silhouette. Pour bien s’alimenter, il faut choisir l’indice glycémique le plus bas possible. A vous de chercher les meilleurs aliments pour faire vos courses et composer au mieux tous vos repas.

Entrez le nom d’un aliment et obtenez son IG !

IG
BAS
MOYENS
ÉLEVÉS

Comment se déroule notre consultation ?

Dans le premier temps de la consultation, il est nécessaire d'obtenir la fréquence énergétique de la personne. Rien de plus facile et de plus simple. 
Une recherche  des aliments dont l'organisme ne veut pas  à l'aide de cette énergie est systématiquement lancée. Le résultat de la recherche est imprimé et remis au patient. Cette liste d'aliments auxquels  l'organisme du patient ne veut pas est largement commentée et conservée en mémoire afin d'être à nouveau interrogée lors d'une deuxième consulation 
La comparaison de cette recherche avec celle réalisée dans un laboratoire par exemple, montre des ressemblances très fréquentes, mais va beaucoup plus loin. Une intolérance au gluten très omniprésente de nos jours, avec le système vibratoire précise à quel grain l'intolérance au gluten est imputable. Dès lors, il n'est pas utile de supprimer tous les grains. Cette recherche est à 100% individuelle, les membres d'une même famille n'ont pas forcément les mêmes intolérances. 
Ces intolérances alimentaires peuvent s'appliquer à des aliments très basiques comme certaines feuilles de salades ou certains fruits locaux, de saison ou pas aussi bien qu'à des ortolans.

L'examen iridologique que tout patient réclame, permet d'établir " l'état des lieux" des perturbations auxquelles la personne est soumise. Cet examen par photo à l'aide d’un système simple dédié, montre en gros-plan l'iris du sujet. 
Et là, les couleurs, les taches, les rayures, les sillons, les cryptes etc. deviennent bavards. 

En fonction des résultats de l'examen iridologique, de la recherche alimentaire et des commentaires de la personne sur son état de santé et de la raison qui l'amène à me consulter, il est proposé une thérapie adaptée (consulter l'onglet Thérapies)

Ci-dessous la photo de gauche illustre la technique de prise de vue.
Celle de droite présente une lste parmi les milliers de recherches alimentaires effectuées et stockées que je peux ré-adresser au patient s'il le souhaite pour "coller sur la porte de son frigo". Elle me sert de base après un mois de modification alimentaire pour constater l'amélioration des allergies ou des intolérances. En un mot, favoriser la réintégration de certains aliments  si la deuxième recherche l'autorise. mais au début parcimonieusement.

Pourquoi l'iridologie fonctionne !

Le signe pathologique qui apparaît dans l'iris et qui correspond à une affection organique est transmis par un courant nerveux et vibratoire qui prend son origine à l'intérieur d'une réaction inflammatoire ou dégénérative d'un organe. 

Il est transmis au bulbe rachidien, par le système nerveux neurovégétatif. Dès réception, le bulbe rachidien retransmet ce courant à l'iris qui est le terminal de  ramifications ortho et para-sympathiques par milliers. L'iris contient un nombre incalculable de filaments nerveux. A travers le nerf optique, le thalamus optique , le système nerveux ortho et para-sympathique, ces filaments nerveux se trouvent connectés avec tous les nerfs du corps. Il n'est donc pas étonnant que les filaments nerveux de l'iris enregistrent les désordres des organes y afférents.
La correspondance iris - système nerveux, permet de comprendre que l'action de certaines traitements qui ne cherchent pas à n'éliminer que les symptômes, peuvent effacer toute trace dans l'iris de certaines maladies. La raison ?  Un authentique court-circuit des liaisons nerveuses réflexes qui avaient été induites par le problème initial. Les atteintes du corps sont non seulement liées à la structure de l'iris par l'intermédiaire du système neuro-végétatif, mais également par celui des vaisseaux.